Voting

Close

la fabrique de brouillard

felix Imhof sur la terrasse de mon espace de co-working à Lausanne.

Dans un premier temps . . . à l’aide d’une machine à brouillard automatisée, la cabine se rempli de vapeur.
Ensuite . . . à intervalle régulier la porte munie d’une ouverture automatisée s’entrouvre, laissant s’échapper le brouillard dans l’atmosphère.
Le processus se répète à l’infini tant que le dispositif est branché.

. . . inutile & poétique…
En un mot : indispensable.